A la maison

Réduire sa production de déchets n'est souvent qu'une question de bon sens. Voire, de comportements à changer ou à adopter. Voici quelques propositions simples à appliquer tous les jours. Si on s'y met tous, on peut vraiment faire beaucoup mieux.

>> LIENS UTILES

Dans ma cuisine

Je fais l'inventaire de mes armoires, de mon frigo, de mon garde-manger…

Savoir ce que l'on a, c'est éviter des achats "doublons". C'est aussi une excellente piste pour préparer la liste des menus de la semaine. L'ingrédient de départ est peut-être déjà dans une armoire ou dans le frigo.

Je fais une liste des menus de la semaine.

Ça, c'est le meilleur moyen pour éviter la sempiternelle question du soir, à l'heure du repas : "Qu'est-ce qu'on mange demain ?" La liste tient compte de ce que l'on a déjà en stock et qu'il faut consommer rapidement, des goûts de chacun, mais, surtout, du nombre de personnes qui partageront le repas. Ce qui permet d'ajuster au mieux les quantités à préparer.

Je range mes produits en mettant devant ceux dont la date de péremption est la plus proche.

C'est appliquer le principe du  "Premier entré, premier sorti". C'est surtout important pour les produits alimentaires. En plaçant les plus "anciens" à l'avant et les plus récents à l'arrière, on évite le drame du yaourt oublié dans le fond du frigo.

Je cuisine les bonnes quantités.

Quand nous préparons un repas, nous commençons toujours par dresser la liste des invités. D'abord, cela nous permet de nous souvenir des goûts des uns et des autres. Ensuite, cela nous permet de prévoir les bonnes quantités. On adapte celles de la recette originale au nombre de personnes qui seront à table.

J'accommode les restes.

Nos grands-mères excellaient dans l’art d’accommoder les restes : elles transformaient le pain dur en délicieux dessert, les fruits trop mûrs en compote fondante... A notre tour de réapprendre à cuisiner les restes ! Nous éviterons ainsi de gaspiller et d’alourdir inutilement nos poubelles tout en réalisant de vraies économies !
Plus d’idées : http://www.epicurien.be/recettes/cuisines/restes-lendemain-placards/idees-preparations-accomoder-les-restes.asp

J'utilise correctement les différentes zones de froid de mon réfrigérateur.

Saviez-vous que la température n'était pas uniformément répartie dans votre réfrigérateur ? En réalité, votre frigo compte plusieurs zones de froid à des températures variables.
Même si cela varie en fonction du modèle (référez-vous à la notice), on y distingue généralement 5 grandes zones. Chaque zone étant dédiée à certains aliments :
  • Une zone "tempérée" (6 à 10°C) : lait, le formage râpé…
  • Une zone "fraîche" (4 à 6°C) : viande, poisson et légumes cuits, potages maison, lait et crème entamés, yaourts…
  • Une zone "froide" (<4°C) : viande crue, charcuterie, volaille, gibier, poisson, crème fraîche, fromages, produits en cours de décongélation…
  • Le bac à légumes (8 à 10°C) : fruits et légumes ;
  • Une zone "variable" (porte) : boissons, beurre, œufs…

Quelques astuces pour bien gérer votre frigo :
www.ecoconso.be/Mieux-utiliser-son-frigo

J'utilise des boîtes de conservation.

Pour bien conserver ses restes, plusieurs règles de base s'imposent :
  1. Refroidissez vos restes le plus rapidement possible avant de les placer, tout aussi rapidement, au réfrigérateur ou au congélateur. Vous pouvez, par exemple, plonger la casserole dans un peu d'eau froide pour accélérer le processus.
  2. Ne conservez jamais les restes dans la casserole dans laquelle vous les avez préparés.
  3. Utilisez une cuillère propre pour les mettre dans une boîte de conservation propre. Optez pour le plastique au lieu du métal (ou du papier aluminium) car des molécules du métal peuvent migrer dans certains aliments. D'un point de vue pratique, sachez que certaines boîtes hermétiques peuvent directement passer du congélateur au four à micro-ondes. Pratique, non ?
  4. Dans le frigo, ne laissez jamais de restes à l'air libre. Ils peuvent se contaminer mutuellement. Raison de plus pour utiliser les boîtes de conservation…

Je vais jusqu'au fond du bocal.

Aller jusqu'au bout des choses, c'est, aussi, aller jusqu'au fond du bocal !
Alors que la cuillère "traditionnelle" laissera un peu de sauce ou un peu de choco dans le fond du pot, la spatule, elle, n'en laissera pas une miette !
Saviez-vous que la spatule portait plusieurs noms ? Certains l'appellent "lèche-plat", d'autres, encore, l'appellent "Maryse". Mais peu importe son nom. L’important est de profiter de son produit jusqu'à la dernière goutte.

Je vérifie les dates sur les produits

Faites attention aux dates de péremption des produits que vous achetez. Évitez les produits "en fin de vie" si vous ne comptez pas les consommer rapidement.
Le truc, c'est de bien lire les étiquettes et de distinguer :
"A consommer jusqu'au…" : date limite de consommation au-delà de laquelle consommer le produit peut présenter un risque pour la santé ;
"A consommer de préférence avant le…" : date limite au-delà de laquelle le produit perd certaines de ses propriétés.
Pour en savoir plus : www.ecoconso.be/Halte-au-gaspillage-alimentaire

Je bois l'eau du robinet

L'eau du robinet est l'un des produits de consommation les plus contrôlés en Wallonie. Elle subit une batterie de tests avant d'arriver chez vous. Elle ne génère aucun déchet d'emballage et son transport via canalisation ne génère, lui non plus, aucun déchet ni aucun rejet. Elle est disponible 24h/24 et 7j/7 d'un simple geste de la main.

Dans ma salle à manger

J'utilise de la vraie vaisselle et des nappes et serviettes en tissu.

Tout est prêt… Vous venez de passer quelques heures devant vos fourneaux et le repas mijote en attendant les invités. Ils vont adorer ! Pour que la fête soit complète, il faut dresser une belle table. Une table sans déchets : des verres en verre, des nappes et des serviettes en tissu, de la décoration recyclable ou recyclée… Ce serait vraiment dommage de tout gâcher avec du papier et du plastique.
Idée en plus : si vous recevez beaucoup de monde, pensez à louer votre vaisselle.

Dans mon bureau

J'envoie mes messages, et notamment mes vœux, par voie électronique.    

Faites votre calcul : acheter toutes les cartes, les timbres… Puis il faut être sûr des adresses postales. Envoyer vos vœux papier est devenu obsolète, compliqué et bien plus cher que les vœux adressés par mail. D'autant qu'il existe de nombreux sites web où vous pouvez télécharger vos modèles de cartes faciles à personnaliser. L'envoi par mail est gratuit et ne génère aucun déchet de papier.
A vous de jouer :

J'abandonne l'annuaire papier.    

Depuis 2011, seuls les citoyens qui le font savoir explicitement reçoivent encore une version papier de l'annuaire téléphonique. Cette décision de suppression de la distribution obligatoire est une bonne chose pour limiter notre consommation de papier.
Il faut savoir que les annuaires téléphoniques "Pages Blanches" et "Pages d'Or" sont disponibles en ligne et très utiles pour trouver ce que l'on cherche :

Je me suis inscrit sur la liste Robinson.    

Vous avez déjà fait le calcul du volume de papier inutile que vous recevez par courrier chaque semaine ? Des offres qui ne vous intéressent pas, mais qui génèrent des kilos de déchets par an !
Pour ne plus recevoir de sollicitations commerciales à votre nom de la part des entreprises qui sont membres de la bdma (Belgian Direct Marketing Association), il suffit de vous inscrire sur la liste Robinson : http://www.robinsonlist.be/index_fr.htm.
Et pour ne plus recevoir de demandes par téléphone, vous pouvez vous inscrire sur : www.ne-m-appelez-plus.be.

Je fais mes paiements en ligne.

Effectuer ses paiements en ligne présente de nombreux avantages. Le premier étant, clairement, de réduire sa consommation de papier.

Le home banking, c’est simple et direct. 

Cela permet d'avoir un meilleur aperçu de ses dépenses et de planifier correctement le paiement de ses factures en faisant du bien à l’environnement.

Dans ma buanderie

Je respecte les dosages conseillés pour laver le linge.

Ce n’est pas parce que vous mettez plus de produit que votre linge ou votre vaisselle sera plus propre. Les dosages indiqués sur les emballages sont calculés pour rendre votre linge et votre vaisselle comme neuf. Aujourd’hui, de nombreuses marques proposent des produits plus concentrés adaptés aux basses températures. Pour les taches qui persistent, n’oubliez pas le bon vieux savon de Marseille et évitez de surcharger votre machine !

Dans mon garage

Je répare ou je fais réparer avant de jeter.

Le vélo de mon fils après sa chute, c'est moi qui l'ai réparé. Quant à la courroie du lave-linge, je l'ai simplement faite remplacer. Inutile de se précipiter sur du neuf là où la réparation est possible.

J'achète à plusieurs et nous partageons certains outils.

Mon voisin et moi sommes de grands bricoleurs. Pour certains gros outillages, tout comme le matériel de jardinage d'ailleurs, nous avons décidé d'acheter ensemble. Cela nous a permis de choisir du matériel de qualité parce que les coûts ont été divisés par deux !

Partout

J'évite les parfums de maison.    

"De l'air ! J'étouffe ! Donnez-moi de l'air…" Si vous écoutez un peu votre maison, vous l'entendrez certainement vous réclamer un bon "courant d'air frais".
Pour limiter notre production de déchets, il faut éviter les produits désodorisants : ils comportent des composants nocifs pour la santé (allergies, risques accrus de cancer…) et leur production, tant par l’emballage que le conditionnement, est très néfaste à l’environnement.
Aérez votre maison 10 minutes chaque jour contribue à rendre la vie plus saine. Et si vous aimez une ambiance parfumée, optez pour les huilles essentielles.

J'opte pour les piles rechargeables.    

Quand on connaît le degré de nocivité d'une pile pour notre environnement, il n'y a plus aucun doute à avoir : le bon réflexe, ce sont les piles rechargeables qui peuvent l'être de 400 à 1.000 fois ! Elles sont donc sacrément moins polluantes et vraiment moins chères !
Quelle que soit la pile usagée, il est important de la rapporter dans un point de collecte pour qu'elle soit recyclée. Il ne faut surtout pas la jeter à la poubelle, ni dans la nature. Les piles usagées sont des déchets dangereux, à l’origine de rejets de métaux lourds toxiques dans l’environnement (mercure, plomb, cadmium, zinc, nickel). 
Tout savoir sur les piles :

J'utilise des nettoyants respectueux de l'environnement.

Savez-vous qu'à force d'utiliser certains produits de nettoyage, nous polluons l’air intérieur de nos maisons ?
Quelques conseils malins :
  • Nettoyez régulièrement avec un peu d’eau chaude et un nettoyant tout usage afin de prévenir l’accumulation des saletés et d’éviter le recours aux produits agressifs, polluants et coûteux.
  • Respectez les prescriptions de dosage. Augmentez la dose n’augmente pas l’efficacité. Vous ferez en plus de belles économies !
  • Faites confiance aux produits naturels comme le vinaigre très efficace pour éliminer les dépôts calcaires. Préférez aussi les produits écologiques ou labellisés (www.ecolabel.be).
  • Limitez l’achat et l’utilisation de produits dont l’étiquette comporte un symbole danger.
    Pour plus d'info, consultez la brochure sur les déchets spéciaux des ménages : www.copidec.be/BrochureDSMFINALE.pdf

Avant de jeter, je pense à la réutilisation sous toutes ses formes et j'utilise les emballages pour créer d'autres objets.

Stop ! Avant de jeter un objet, vérifions qu'il n'a vraiment plus aucune raison d'être. Le vieux meuble qui traîne dans le grenier peut être retapé et servir de commode sur le palier ou d'abri pour les lapins… Qui n'a jamais transformé les bocaux de pâte à tartiner en boîtes de rangement pour les clous ou les vis dans l'atelier ? Avec un rien d'imagination et de savoir-faire, le déchet peut facilement se transformer en un nouvel objet.

Je préfère les microfibres aux lingettes jetables.    

C'est décidé : pour l'entretien de la maison, j'ai définitivement opté pour la lavette microfibre.
C'est une solution économique (efficace seule, sans détergent), écologique (ne génère pas de déchets), multi-usages (attire la poussière, capture la graisse, absorbe les liquides sur toutes les surfaces) et d’une durée de vie de 100 lavages !

J'emprunte ou je loue tout ce qui peut l'être.    

Un livre, un CD, de la vaisselle pour l'anniversaire surprise de l'ainée, la tondeuse-mulcheuse du voisin, un VTT pour la sortie entre collègues, l'échelle pour fixer la corniche… Il y a beaucoup d'objets que l'on peut louer ou emprunter plutôt que les acheter.

Sur ma boîte aux lettres

J'appose l'autocollant "STOP PUB".

L'autocollant "STOP PUB" ne concerne que la publicité non-adressée et la presse gratuite non-adressée. Il s'agit donc de tous les imprimés qui ne mentionnent pas vos nom, prénom et adresse.
Commandez l’autocollant : http://stoppub.wallonie.be
Vous pouvez aussi l'obtenir en téléphonant au Service Publications de la DGO3 (081.33.51.80) ou en vous adressant à votre intercommunale de gestion environnementale.

LIENS UTILES

Magazine "l'air de rien" (AIVE)
Un jour, un geste (COPIDEC)
Consommer autrement (BEPN)
Journal prévention des déchets (ICDI)
Campagne « Spirou » (ICDI)
Animations de prévention des déchets pour les adultes (ICDI)
Le réemploi c'est pour moi! (HYGEA)
Partenariats Ipalle – Ressourceries
Les bonnes adresses où donner vos biens réutilisables en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut (IPALLE)
Donner une seconde vie aux objets (BEPN)
Brochure réemploi (ICDI)
Vidéos "les recettes qui en jettent pas" (AIVE)
Menus anti-gaspi : n'en perdons pas une miette ! (INTRADEL)
Devenir un relais local de la lutte contre le gaspillage alimentaire (INTRADEL)
Accomoder les restes de repas (BEPN)
Cuisiner tout le légume (BEPN)
Cuisiner les bonnes quantités (BEPN)
Congeler les aliments (BEPN)
Brochure Gaspillage alimentaire (ICDI)
Atelier produits d'entretien faits maison (AIVE)
C'est magique tout ce qu'on peut faire sans produits toxiques (COPIDEC)
Brochure DSM générale (COPIDEC)
Brochure DSM pesticides (COPIDEC)
Jardinage - utiliser les produits naturels (BEPN)
Evitez les insecticides chimiques (BEPN)
Schéma du compostage (AIVE)
Le compostage à domicile (HYGEA)
Clips vidéo « Compost’ et vous », témoignages de citoyens (IPALLE)
Brochure compostage (ICDI)
Cocotte attitude (COPIDEC)

Une WAllonie Plus Propre

10 gestes clés en vidéo

Je récite sans trébucher

Réduction du Gaspillage Alimentaire en Wallonie - A Ottignies, on n’en perd pas une miette