Que trouve-t-on dans nos poubelles?

Les déchets organiques

Les déchets organiques sont constitués essentiellement :

  • des déchets de cuisine (21% du volume total de nos ordures ménagères brutes) comme les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, les sachets de thé, les coquilles d’œufs, les croûtes de fromage, etc.
  • des produits alimentaires non consommés (16 %) soit parce qu’ils étaient périmés, soit parce qu’ils ont été cuisinés en surabondance
  • des déchets de jardin (3,3%) comme fleurs fanées, herbes, tailles de haies ou d’arbustes, branches, feuilles mortes, tontes de pelouse,etc

Au total, les déchets organiques représentent plus de 40% de la composition des poubelles des ménages.

Pour limiter la production de déchets organiques :

  • Pensez au compost à domicile  
    + d’infos grâce à au guide du compostage et au site http://environnement.wallonie.be/education/compost/compostage.htm
  • Concevez votre jardin afin de limiter le développement des mauvaises herbes et donc de diminuer la production de déchets verts et l’utilisation d’herbicides.
  • Plantez certaines variétés de végétaux vivaces tels que lierre, petite pervenche, muguet, lamier… Cela permet de limiter la prolifération de mauvaises herbes par la couverture du sol.
  • Certaines cultures telles que les potirons, pommes de terre… limitent également les mauvaises herbes par le développement de leur feuillage et la couverture du sol
  • Utilisez une tondeuse « mulcheuse »  qui coupe finement le gazon et le disperse sur la pelouse. Cette technique maintient l’humidité du sol , limite la germination de mauvaises herbes et élimine tout déchet de tonte.
  • Apprenez à accommoder les restes
  • Achetez en quantités adaptées à vos besoins

Les encombrants

Le terme « déchets encombrants » désigne tous les déchets volumineux, non organiques, qui ne rentrent pas dans un sac poubelle ou un conteneur de type poubelle destiné aux déchets ménagers

Les principaux encombrants sont des :

  • meubles et ustensiles : armoires, chaises, tables, châssis, conduites d’eau, …
  • matelas, tapis, …
  • plaques d’isolation, frigolite, …
  • déchets métalliques : vélos, radiateurs, sommiers, …
  • déchets d’équipements électriques et électroniques (frigos, machines à laver, …)

Pour limiter les encombrants :

  • Privilégiez l’achat de biens robustes et de qualité, durables et réparables.
  • Tournez-vous  vers le marché de l’occasion : de très bonnes occasions peuvent être trouvées pour des biens tels que des vélos, des outils de jardinage, des meubles de jardin, etc.
  • Optez pour la location de certains équipements ou achetez-les à plusieurs, entre voisins par exemple.
  • Du matériel en bon état peut être remis à des entreprises d’économie sociale ou des associations actives dans le secteur de la réutilisation. Ce secteur offre de nombreux avantages écologiques, économiques et sociaux.
  • Prolongez la vie de vos objets, participez au développement durable et à la préservation de l’environnement. Téléchargez le guide du réemploi pour savoir comment faire.

Les déchets d’emballages et objets jetables

Les emballages sont utilisés pour la manutention, le transport, le conditionnement et la présentation des produits :

  • déchets PMC (uniquement bouteilles et flacons en Plastique, emballages Métalliques et Cartons à boissons) : boîtes de conserve, canettes, bouteilles en plastique ayant contenu des boissons, des produits pour la lessive, cartons à boissons multimatériaux, … ;
  • verre : bouteilles et bocaux ;
  • cartons d’emballages ;
  • raviers de plats préparés en aluminium ou en plastique, films alimentaires, emballages divers de biscuits et collations, …

Pour limiter les emballages :

  • Achetez la quantité de produit nécessaire dans des emballages adaptés à vos besoins.
  • Préférez les grands conditionnements s’ils sont adaptés aux besoins de votre famille.
  • Ne choisissez d’acheter de l’eau minérale et/ou de source en bouteille qu’en consommateur averti.  Comparez avec l’eau du robinet, nettement moins coûteuse et d’excellente qualité, dont la consommation réduit par ailleurs fortement les emballages. Consultez la brochure  l’eau du robinet et la santé.
  • Privilégiez l’emploi d’une boîte à tartines et d’une gourde pour les lunches à l’école.
  • achetez des produits concentrés et respectez les dosages lors de l’usage d’adoucissant, lessive, gel douche (consultez la plaquette fée du logis).

Les objets jetables sont des objets destinés à un usage unique : gobelets, assiettes, couverts en plastique, langes, bics, lingettes, rasoirs, appareils photos, ... Leur utilisation est de courte durée et génère des quantités astronomiques de déchets.

Les piles non rechargeables, les rasoirs jetables, les lingettes : évitez-les tout simplement.

Les déchets spéciaux des ménages

Les déchets spéciaux sont des déchets qui présentent un danger pour la santé humaine ou pour l’environnement, en raison de leur composition ou de leurs propriétés.

Ce type de déchet doit subir un ensemble de traitements appropriés pour réduire la toxicité et le risque de contamination. Ils nécessitent des filières spécifiques de collecte, de transport, de traitement, de recyclage et d’élimination. Les déchets spéciaux des ménages (DSM) sont entre autres :

  • les aérosols sauf cosmétiques et alimentaires ;
  • les produits de jardinage ;
  • les produits de bricolage ;
  • le thermomètre au mercure ;
  • les peintures et solvants.

Pour limiter les DSM :

  • Limitez l’utilisation d’insecticides et de pesticides. Le guide « l’environnement au jardin » donne des informations et des conseils pour rendre le jardinage compatible avec la sauvegarde du milieu naturel.
  • Pour les détergents ménagers, utilisez les produits d’origine végétale : ils sont moins polluants (ex. : à base de savon de Marseille pour le linge). Pour plus d’informations, consultez la fiche conseil  Une autre façon de nettoyer .
  • Evitez les produits désodorisants : ils comportent des composants nocifs pour la santé (allergies, risques accrus de cancer, …) et leur production est très néfaste à l’environnement. Un premier geste pour remplacer les désodorisants : aérez le plus possible et utilisez  des huiles essentielles. 

Les papiers et cartons

Les papiers-cartons sont collectés en porte-à-porte. Il faut les ficeler ou  les placer dans des caisses en carton.  Consultez le calendrier de votre intercommunale (lien vers page intercommunales) pour connaître les jours de collecte.

Vous pouvez y déposer :

  • Les papiers, feuilles, revues, magazines et journaux ;
  • Les livres et cahiers ;
  • Les dépliants publicitaires ;
  • Les annuaires téléphoniques ;
  • Les sacs en papier ;
  • Les caisses et boîtes en carton ;

Attention de ne pas y mettre :

  • Le papier et le carton souillé de gras ;
  • Le papier peint ;
  • Les sachets et le papier en aluminium ;
  • Le papier cellophane ;
  • Les films plastique des imprimés.

Pour limiter les papier-cartons, adoptez la cocotte attitude !

10 gestes clés en vidéo

Je récite sans trébucher